A la découverte du Nanmei

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas parlé de thé!!

Aujourd’hui, Cyril de Terre des thés, organisait une dégustation autour du Nanmei, un thé blanc sauvage du Yunnan. Il s’agit des bourgeons 2016. La dégustation se faisait dans le cadre d’un partenariat avec une toute jeune épicerie Cityzen Market, spécialisée dans le bio en vrac.

20160615_173105[1]

Pour revenir à notre thé, il s’agit donc d’un thé blanc issu de théiers sauvages, c’est à dire des théiers non plantés par l’homme, et qui poussent en forêt à une altitude de plus de       2 000 mètres. Il est récolté par une petite exploitation familiale.

Son apparence est assez originale: on retrouve l’aspect duveteux du thé blanc, mais les feuilles sont en formes d’épis!

20160615_173155[1]

La dégustation a d’abord commencé par une infusion à froid. Celle-ci durait depuis un peu plus de trois heures. Le thé a une liqueur très claire. Côté arômes, c’est un thé très parfumé. Pour ma part, je lui ai trouvé une attaque boisée ou pyrogénée et ensuite une note très fleurie, notamment de lavande.

20160615_173144[1]

Ensuite, nous avons continué sur une dégustation chaude. La robe prend une couleur plus miellée au fur et à mesure des infusions.Nous sommes allés jusqu’à quatre infusions (eau à 100°C pendant 3 à 4 minutes).

20160615_173830[1]

Je n’ai pas retrouvé la lavande mais il y a toujours une touche fleurie.

C’est un thé vraiment délicieux.

Et, touche positive pour certains, ce thé n’est pas théiné!!

Publicités

4 réflexions sur “A la découverte du Nanmei

  1. Hum, je me demande vraiment car j’avais acheté un thé comme ça chez Cyril mais il y en a aussi d’autres qui ont le même aspect mais pas le même goût. Faudrait que je vois si je retrouve le nom du mien…

    J'aime

  2. Bonjour,
    Je suis assez surprise par certains éléments de votre dégustation :
    – pourquoi effectuer une infusion à 100° sur un thé blanc ?
    – vous dites que ce thé n’est pas théiné. Comment est-ce possible ?? La théine est principalement contenu dans les bourgeons du thé… ou alors est-ce dû à l’origine sauvage du thé ? (si c’est cela je veux bien une explication quand même :p)
    Merci d’avance pour vos lumières !

    J'aime

    • Bonjour,
      Désolée, j’étais un peu distraite quand Cyril expliquait les « paramètres » d’infusion.
      En effet, l’absence de théine vient de leur caractère sauvage, mais je ne saurais expliquer davantage, désolée ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s